SOYEZ LES BIENVENUS SUR LE SITE DU SAVOIR AVEC M. TIEMELE KOUAME. vous pouvez partager avec lui vos expériences

EDUCATION SECURITAIRE EN MILIEU SANITAIRE (E-SMS)

EDUCATION SECURITAIRE ET PROPRETE EN     MILIEU SANITAIRE

2011

TIEMELE

 

01/01/2011

Groupe de Diagnostics Groupe de Diagnostics Biologiques de Bienfaisance


Définition

L’Éducation Sécuritaire en Milieu Sanitaire (E-SMS) est une discipline qui apprend aux personnels technique et administratif de santé, comment gérer  les risques, les accidents infectieux, et non infectieux dans un centre sanitaire.  Elle a un rôle préventif. Cependant, elle aborde dans une certaine mesure le traitement des accidents

Prévention

C’est un ensemble de mécanismes mis en œuvre pour réduire ou annihiler les risques de développement  de maladies par les individus.

Protection

C’est un ensemble de moyens mis en œuvre pour éviter le contact entre l’individu et le danger.

Propreté

La propreté est l’état d’une chose, d’une surface, d’un organe d’être débarrassé des indésirables. Elle a trois aspects: physique, microbiologique, chimique.

Prévention du risque et des accidents en milieux sanitaires

I-      Protection individuelle et collective

I-1    Protection individuelle

La protection individuelle est un ensemble de moyens  mis à la disposition du personnel de santé pour prévenir tout Risque et accident au niveau individuel, sur le lieu de travail.

I-1-1 Prévention individuelle technique ou protection individuelle

La prévention individuelle technique est par principe primaire.  Elle consiste à protéger l’individu en lui évitant tout contact  à risque.

I-1-1-1 Les moyens individuels de protection

a)   La blouse

 La blouse protège le personnel des contaminations par voie cutanée. Elle doit être adaptée aux taches par des spécifications.

   Ainsi, chaque corps de métier enregistre des spécifications en matière de blouse. Ces spécifications respectent en plus des critères sécuritaires, des critères éthiques de convenance et d’esthétique. Il existe deux groupes de blouses.

a1) la blouse blanche

La blouse de couleur blanche est symbole de la propreté, de la pureté, de l’inoffensivité et de l’amour.

Sa blancheur doit être éclatante. Elle est utilisée par tout le personnel médicotechnique. Elle doit être conservée physiquement propre. Cependant, elle doit être considérée comme souillée et potentiellement dangereuse. Elle doit bénéficier d’un traitement particulier.

a1-1) Différents types de blouses blanches

- Blouses à manches courtes.

Elles sont utilisées dans les milieux de niveaux de sécurité 1 et 2. Exemples :

Blouse pour les soins et salle de consultation

Le personnel destiné à prodiguer des soins aux malades s’accommode avec la blouse blanche  à manches courtes. Les manches longues étant encombrantes dans les soins ne semblent pas être adaptées.

-           Blouses blanches  à manches longues

Elles sont conseillées dans les milieux de niveaux de sécurité 3 et 4. Elles sont aussi utilisées en salle de chimie, en officine et par les Enseignants et formateurs. Elles protègent contre les contacts chimiques dangereux.  En microbiologie et chirurgie, la blouse doit être pincée au poignet. Ce pincement permet d’éviter le bout des manches, en trainant pendant les manipulations, de se souiller et par conséquent exposer le manipulateur et toutes les personnes qui pourraient être en contact avec la blouse. Il faut préciser que les enseignants de microbiologie et de chirurgie ne sont pas obligés d’avoir leurs blouses pincées aux poignets par contre les formateurs sont soumis à cette obligation.

Blouse de microbiologie

Blouse pincée au poignet

 

 

Traitement de la blouse blanche

La blouse bien que blanche et physiquement propre doit être manipulée avec délicatesse.

Son transport doit se faire dans des sachets plastiques étanches et fermés. Elle doit être lavée tous les deux jours si elle n’est pas visiblement maculée. Une fois tachetée ou visiblement souillée, elle doit être immédiatement trempée et lavée. Elle doit normalement être lavée à la buanderie du service car son entretien est à la charge de l’employeur.  Au cas où l’employé est obligé de la faire laver chez lui, il doit la transporter dans un sachet étanche et fermé. Au lieu de lavage, l’employé doit la tremper dans de l’eau de javel diluée au 10e avant de la remettre au blanchisseur. 

1-2- Blouses de camouflage

Ce sont des blouses de couleur permettant de masquer les salissures pouvant avoir un impact négatif sur l’observateur.

  • Blouse de chirurgiens

Cette blouse permet de masquer les éclaboussures de sang. En effet, au cours des opérations, les chirurgiens sont très souvent éclaboussés par le sang des patients. La couleur de leur blouse ne permet pas à l’observateur de la voir maculée de sang. Cela sera difficilement supporté par ce dernier. Une autre explication fait mention de l’atténuation de la fatigue d’origine sensorielle due à une observation prolongée de l’éclat de la blouse au cours de l’opération.

 

 

 

 

 

La Blouse de la Sage-femme

 Tout comme la blouse du chirurgien, celle de la sage-femme se trouve dans les mêmes conditions. Sa couleur permettra de masquer les éclaboussures de sang au cours des délivrances.

 

 

Blouse de femme de ménage

La femme de ménage est exposée à des salissures de tous ordres, il est

donc jugé opportun qu’elle soit habillée de blouse de camouflage. Cette blouse est de manches courtes. La femme de ménage doit compléter sa protection en utilisant un gant de ménage.

 

 

  • Blouse de technicien de surface

Le technicien de surface travaille dans les mêmes conditions que la femme de ménage, d’où l’importance de travailler avec une blouse de camouflage.

 

 

1-2-1 Entretien de la blouse de camouflage

EIle doit obligatoirement s’entretenir sur le lieu de travail et à la charge de l’employeur. Elle doit être trempée dès après son usage dans de l’eau de javel diluée au 10e.

1-3- cache-nez et lunettes

-         Le cache-nez est un équipement individuel de protection permettant de protéger l’operateur des contaminations par voie pulmonaire et par voie buccale.

-         Les lunettes protègent le personnel des contaminations par voie oculaire.

 

 

 

1-4- Gants, et masque

Les gants

Ils servent à la protection des mains d’où de la peau.

Masques

Ils protègent les voies respiratoires et buccales.  Certains protègent aussi les yeux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1-5- Gilet anti-rayons

Le gilet est une surblouse permettant d’éviter d’être bombardé par les rayons atomiques issus des radio- émetteurs.

 

 

 

 

 

1-6- Boite de sécurité de poche

Ce sont des boites de petite taille permettant au personnel soignant de faire la pré-collecte des aiguilles pour injection et prélèvement.

 

 

 

2- prévention médicale

 

La prévention médicale est un ensemble de mesures médicales et mécanismes permettant d’assurer la protection immatérielle des travailleurs. Elles sont représentées par les visites ou surveillances médicales et la couverture vaccinale.

 

  • Surveillance médicale

Elle est constituée d’examens cliniques et de bilans d’explorations (laboratoire, radiographie…)

  • La prophylaxie vaccinale

Elle comprend deux types de vaccinations:

-         Vaccinations obligatoires

Elles relèvent de la responsabilité de l’État. Les listes sont établies par corps professionnels et officialisée par décrets ou arrêtés ministériels. Les accidents post-vaccinaux sont de la responsabilité de l’État.

-         Vaccinations recommandées.

Elles relèvent de la responsabilité des médecins du travail. Leur liste est établie en fonction des activités professionnelles par le médecin du travail de l’entreprise. Les accidents post-vaccinaux sont de la responsabilité du médecin du travail.

 

II-    Moyens de protection collective

 

 Ce sont des moyens qui permettent de prévenir le Risque et les accidents au niveau de tout le personnel, des visiteurs et des patients.

 

 

 

 

 

 

1-    PSM : Poste de Sécurité Microbiologique

 

  

C’est une enceinte de protection régie par des courants d’air.

Il existe trois types de postes de sécurité.

TYPE I (PSM I)

Il protège le manipulateur par la création d’un flux d’air entrant dans l’enceinte.

Il protège l’environnement par filtration de l’air de l’enceinte à travers un filtre à très haute efficacité. Le produit manipulé n’est pas protégé puisqu’en contact avec l’air du laboratoire.

TYPE II (PSM II)

Il protège le manipulateur par aspiration créée au bord avant du plan de travail (barrière immatérielle entre lui et le produit).

Il protège l’environnement par filtration de l’air de l’enceinte à travers un filtre à très haute efficacité.

Il protège aussi le produit manipulé par flux d’air descendant préalablement filtré à travers un filtre à très haute efficacité. Cette protection diminue également les contaminations croisées entre deux produits manipulés simultanément.

 TYPE III (PSM III)

Il protège le manipulateur totalement en dehors de l’enceinte dans laquelle est manipulé le produit par l’intermédiaire de gants (manchons souples terminés par des gants). Il protège l’environnement par filtration de l’air de l’enceinte à travers deux filtres à très haute efficacité en série.

Il protège le prélèvement en l’empêchant d’être en contact avec l’air du laboratoire.

Il ne protège pas contre les contaminations croisées par absence de flux luminaire dans l’enceinte.

L’utilisation du type dépend du groupe de pathogénicité des organismes manipulés.

Les micro-organismes du groupe IV doivent être manipulés avec le type III.

2-    Stérilisateurs

Ils permettent de prévenir les contaminations en éliminant les microbes responsables de risque d’infection ou d’infestation.

 

 

 

 

 

 

 

2-1 Autoclaves

 

Ce sont des stérilisateurs à haute température par vapeur.

2-2 Poupinel

 

Ce sont des stérilisateurs à température sèche relativement moyenne. Ils permettent de traiter le petit matériel de soin en acier inoxydable et certaines matières résistantes à la température.

 

 

3-    Poubelles réglementaires

Ce sont des poubelles qui permettent d’éviter les contaminations.

Elles sont munies de pédale, de couvercle.

 

 

4-    Robinet à pédale ou à rayons laser

 

  

5-    Savonnière à savon liquide

Ce sont des récipients pouvant contenir du savon liquide munis de dispositif d’actionnement sécurisé.

 

 

 

 

 

6-    Extincteur

Il permet de combattre ou de réduire les incendies.

Il existe trois types (eau, gaz carbonique, poudre), leur application est fonction de l’origine de l’incendie. L’eau pour les combustibles; le gaz pour les combustibles, l’électricité et les comburants; la poudre pour l’électricité.

 

 

 

III- Prévention du risque chimique

La prévention des risques chimiques est assurée par la connaissance des pictogrammes, des phrases de risque et des conseils de prudence.

Phrases de risques

Ce sont des phrases de type Rn     

 n étant un entier naturel allant de 1 à 68. Ces phrases donnent des informations sur les risques auxquels sont exposés les opérateurs travaillant avec les produits dont les emballages ont ces inscriptions.

 

 

 

Produits chimiques: emballage, étiquetage, phrase de risque

 

 

Pour l’emballage et l’étiquetage des substances et préparations, ce sont les articles L. 4411-6, et les articles R. 4411-3 à R. 4411-6 du code du travail, ainsi que les arrêtés du 20 avril 1994, et l’arrêté du 9 Novembre 2004 qui s'appliquent.

 Emballage, étiquetage des produits chimiques: articles du code du travail

Article L. 4411-6 (ancien article L. 231-6 du code du travail)

Sans préjudice de l'application des dispositions légales non prévues par le présent code, les vendeurs ou distributeurs de substances ou de préparations dangereuses, ainsi que les employeurs qui en font usage, procèdent à l'étiquetage de ces substances ou préparations dans des conditions déterminées par voie réglementaire.

Article R. 4411-3 (ancien article R. 231-51)

On entend par substances, les éléments chimiques et leurs composés tels qu'ils se présentent à l'état naturel ou tels qu'ils sont obtenus par tout procédé de production contenant éventuellement tout additif nécessaire pour préserver la stabilité du produit et toute impureté résultant du procédé, à l'exclusion de tout solvant pouvant être séparé sans affecter la stabilité de la substance ni modifier sa composition.

 

 

Article R. 4411-4 (ancien article R. 231-51)

On entend par préparations, les mélanges ou solutions composés de deux substances ou plus.

Article R. 4411-5 (ancien article R. 231-51)

On entend par intermédiaire de synthèse, une substance chimique produite, conservée ou utilisée uniquement pour un traitement chimique afin d'être transformée en une autre ou en d'autres substances chimiques.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Emballage et étiquetage des produits chimiques

Les étiquettes des produits chimiques comportent des pictogrammes:

 

 

 

 Phrases de Risques R

Les étiquettes des produits chimiques comportent également des phrases de risque

Nature des risques particuliers attribués aux substances et préparations dangereuses (phrases R).

  • R 1 Explosif à l'état sec.
  • R 2 Risque d'explosion par le choc, la friction, le feu ou d'autres sources d'ignition.
  • R 3 Grand risque d'explosion par le choc, la friction, le feu ou d'autres sources d'ignition.
  • R 4 Forme des composés métalliques explosifs très sensibles.
  • R 5 Danger d'explosion sous l'action de la chaleur.
  • R 6 Danger d'explosion en contact ou sans contact avec l'air.
  • R 7 Peut provoquer un incendie.
  • R 8 Favorise l'inflammation des matières combustibles.
  • R 9 Peut exploser en mélange avec des matières combustibles.
  • R 10 Inflammable.
  • R 11 Facilement inflammable.
  • R 12 Extrêmement inflammable.
  • R 14 Réagit violemment au contact de l'eau.
  • R 15 Au contact de l'eau, dégage des gaz extrêmement inflammables.
  • R 16 Peut exploser en mélange avec des substances comburantes.
  • R 17 Spontanément inflammable à l'air.
  • R 18 Lors de l'utilisation, formation possible de mélange vapeur-air inflammable/explosif.
  • R 19 Peut former des peroxydes explosifs.
  • R 20 Nocif par inhalation.
  • R 21 Nocif par contact avec la peau.
  • R 22 Nocif en cas d'ingestion.
  • R 23 Toxique par inhalation.
  • R 24 Toxique par contact avec la peau.
  • R 25 Toxique en cas d'ingestion.
  • R 26 Très toxique par inhalation.
  • R 27 Très toxique par contact avec la peau.
  • R 28 Très toxique en cas d'ingestion.
  • R 29 Au contact de l'eau, dégage des gaz toxiques.
  • R 30 Peut devenir facilement inflammable pendant l'utilisation.
  • R 31 Au contact d'un acide, dégage un gaz toxique.
  • R 32 Au contact d'un acide, dégage un gaz très toxique.
  • R 33 Danger d'effets cumulatifs.
  • R 34 Provoque des brûlures.
  • R 35 Provoque de graves brûlures.
  • R 36 Irritant pour les yeux.
  • R 37 Irritant pour les voies respiratoires.
  • R 38 Irritant pour la peau.
  • R 39 Danger d'effets irréversibles très graves.
  • R 40 Effet cancérogène suspecté. Preuves insuffisantes (cancérogènes de catégorie 3).
  • R 41 Risque de lésions oculaires graves.
  • R 42 Peut entraîner une sensibilisation par inhalation.
  • R 43 Peut entraîner une sensibilisation par contact avec la peau.
  • R 44 Risque d'explosion si chauffé en ambiance confinée.
  • R 45 Peut causer le cancer.
  • R 46 Peut causer des altérations génétiques héréditaires.
  • R 48 Risque d'effets graves pour la santé en cas d'exposition prolongée.
  • R 49 Peut causer le cancer par inhalation.
  • R 50 Très toxique pour les organismes aquatiques.
  • R 51 Toxique pour les organismes aquatiques.
  • R 52 Nocif pour les organismes aquatiques.
  • R 53 Peut entraîner des effets néfastes à long terme pour l'environnement aquatique.
  • R 54 Toxique pour la flore.
  • R 55 Toxique pour la faune.
  • R 56 Toxique pour les organismes du sol.
  • R 57 Toxique pour les abeilles.
  • R 58 Peut entraîner des effets néfastes à long terme pour l'environnement.
  • R 59 Dangereux pour la couche d'ozone.
  • R 60 Peut altérer la fertilité.
  • R 61 Risque pendant la grossesse d'effets néfastes pour l'enfant.
  • R 62 Risque possible d'altération de la fertilité.
  • R 63 Risque possible pendant la grossesse d'effets néfastes pour l'enfant.
  • R 64 Risque possible pour les bébés nourris au lait maternel.
  • R 65 Nocif: peut provoquer une atteinte des poumons en cas d'ingestion.
  • R 66 : l'exposition répétée peut provoquer dessèchement ou gerçures de la peau.
  • R 67 : l'inhalation de vapeurs peut provoquer somnolences et vertiges
  • R 68 : Possibilité d'effets irréversibles (mutagènes de catégorie 3).

 Combinaison des phrases R

  • R 14/15 Réagit violemment au contact de l'eau en dégageant des gaz extrêmement inflammables.
  • R 15/29 Au contact de l'eau, dégage des gaz toxiques et extrêmement inflammables.
  • R 20/21 Nocif par inhalation et par contact avec la peau.
  • R 20/22 Nocif par inhalation et par ingestion.
  • R 20/21/22 Nocif par inhalation, par contact avec la peau et par ingestion.
  • R 21/22 Nocif par contact avec la peau et par ingestion.
  • R 23/24 Toxique par inhalation et par contact avec la peau.
  • R 23/25 Toxique par inhalation et par ingestion.
  • R 23/24/25 Toxique par inhalation, par contact avec la peau et par ingestion.
  • R 24/25 Toxique par contact avec la peau et par ingestion.
  • R 26/27 Très toxique par inhalation et par contact avec la peau.
  • R 26/28 Très toxique par inhalation et par ingestion.
  • R 26/27/28 Très toxique par inhalation, par contact avec la peau et par ingestion.
  • R 27/28 Très toxique par contact avec la peau et par ingestion.
  • R 36/37 Irritant pour les yeux et les voies respiratoires.
  • R 36/38 Irritant pour les yeux et la peau.
  • R 36/37/38 Irritant pour les yeux, les voies respiratoires et la peau.
  • R 37/38 Irritant pour les voies respiratoires et la peau.
  • R 39/23 Toxique : danger d'effets irréversibles très graves par inhalation.
  • R 39/24 Toxique : danger d'effets irréversibles très graves par contact avec la peau.
  • R 39/25 Toxique : danger d'effets irréversibles très graves par ingestion.
  • R 39/23/24 Toxique : danger d'effets irréversibles très graves par inhalation et par contact avec la peau.
  • R 39/23/25 Toxique : danger d'effets irréversibles très graves par inhalation et par ingestion.
  • R 39/24/25 Toxique : danger d'effets irréversibles très graves par contact avec la peau et par ingestion.
  • R 39/23/24/25 Toxique : danger d'effets irréversibles très graves par inhalation, par contact avec la peau et par ingestion.
  • R 39/26 Très toxique : danger d'effets irréversibles très graves par inhalation.
  • R 39/27 Très toxique : danger d'effets irréversibles très graves par contact avec la peau.
  • R 39/28 Très toxique : danger d'effets irréversibles très graves par ingestion.
  • R 39/26/27 Très toxique : danger d'effets irréversibles très graves par inhalation et par contact avec la peau.
  • R 39/26/28 Très toxique : danger d'effets irréversibles très graves par inhalation et par ingestion.
  • R 39/27/28 Très toxique : danger d'effets irréversibles très graves par contact avec la peau et par ingestion.
  • R 39/26/27/28 Très toxique: danger d'effets irréversibles très graves par inhalation, par contact avec la peau et par ingestion.
  • R 42/43 Peut entraîner une sensibilisation par inhalation et contact avec la peau.
  • R 48/20 Nocif : risque d'effets graves pour la santé en cas d'exposition prolongée par inhalation.
  • R 48/21 Nocif : risque d'effets graves pour la santé en cas d'exposition prolongée par contact avec la peau.
  • R 48/22 Nocif : risque d'effets graves pour la santé en cas d'exposition prolongée par ingestion.
  • R 48/20/21 Nocif : risque d'effets graves pour la santé en cas d'exposition prolongée par inhalation et par contact avec la peau.
  • R 48/20/22 Nocif : risque d'effets graves pour la santé en cas d'exposition prolongée par inhalation et par ingestion.
  • R 48/21/22 Nocif : risque d'effets graves pour la santé en cas d'exposition prolongée par contact avec la peau et par ingestion.
  • R 48/20/21/22 Nocif : risque d'effets graves pour la santé en cas d'exposition prolongée par inhalation, contact avec la peau et ingestion.
  • R 48/23 Toxique : risque d'effets graves pour la santé en cas d'exposition prolongée par inhalation.
  • R 48/24 Toxique : risque d'effets graves pour la santé en cas d'exposition prolongée par contact avec la peau.
  • R 48/25 Toxique : risque d'effets graves pour la santé en cas d'exposition prolongée par ingestion.
  • R 48/23/24 Toxique : risque d'effets graves pour la santé en cas d'exposition prolongée par inhalation et par contact avec la peau.
  • R 48/23/25 Toxique : risque d'effets graves pour la santé en cas d'exposition prolongée par inhalation et par ingestion.
  • R 48/24/25 Toxique : risque d'effets graves pour la santé en cas d'exposition prolongée par contact avec la peau et par ingestion.
  • R 48/23/24/25 Toxique : risque d'effets graves pour la santé en cas d'exposition prolongée par inhalation, par contact avec la peau et par ingestion.
  • R 50/53 Très toxique pour les organismes aquatiques, peut entraîner des effets néfastes à long terme pour l'environnement aquatique.
  • R 51/53 Toxique pour les organismes aquatiques, peut entraîner des effets néfastes à long terme pour l'environnement aquatique.
  • R 52/53 Nocif pour les organismes aquatiques, peut entraîner des effets néfastes à long terme pour l'environnement aquatique.
  • R 68/20 Nocif : possibilité d'effets irréversibles par inhalation.
  • R 68/21 Nocif : possibilité d'effets irréversibles par contact avec la peau.
  • R 68/22 Nocif : possibilité d'effets irréversibles par ingestion.
  • R 68/20/21 Nocif : possibilité d'effets irréversibles par inhalation et par contact avec la peau.
  • R 68/20/22 Nocif : possibilité d'effets irréversibles par inhalation et par ingestion.
  • R 68/21/22 Nocif : possibilité d'effets irréversibles par contact avec la peau et par ingestion.
  • R 68/20/21/22 Nocif : possibilité d'effets irréversibles par inhalation, par contact avec la peau et par ingestion.

 Les phrases S

[important]Conseils de prudence concernant les substances et préparations dangereuses (phrases S)[fin important]

  • S 1 Conserver sous clé.
  • S 2 Conserver hors de la portée des enfants.
  • S 3 Conserver dans un endroit frais.
  • S 4 Conserver à l'écart de tout local d'habitation.
  • S 5 Conserver sous ... (liquide approprié à spécifier par le fabricant).
  • S 6 Conserver sous ... (gaz inerte à spécifier par le fabricant).
  • S 7 Conserver le récipient bien fermé.
  • S 8 Conserver le récipient à l'abri de l'humidité.
  • S 9 Conserver le récipient dans un endroit bien ventilé.
  • S 12 Ne pas fermer hermétiquement le récipient.
  • S 13 Conserver à l'écart des aliments et boissons y compris ceux pour animaux.
  • S 14 Conserver à l'écart des ... (matière(s) incompatible(s) à indiquer par le fabricant).
  • S 15 Conserver à l'écart de la chaleur.
  • S 16 Conserver à l'écart de toute flamme ou source d'étincelles - Ne pas fumer.
  • S 17 Tenir à l'écart des matières combustibles.
  • S 18 Manipuler et ouvrir le récipient avec prudence.
  • S 20 Ne pas manger et ne pas boire pendant l'utilisation.
  • S 21 Ne pas fumer pendant l'utilisation.
  • S 22 Ne pas respirer les poussières.
  • S 23 Ne pas respirer les gaz/vapeurs/ fumées/aérosols (terme(s) approprié(s) à indiquer par le fabricant).
  • S 24 Éviter le contact avec la peau.
  • S 25 Éviter le contact avec les yeux.
  • S 26 En cas de contact avec les yeux, laver immédiatement et abondamment avec de l'eau et consulter un spécialiste.
  • S 27 Enlever immédiatement tout vêtement souillé ou éclaboussé.
  • S 28 Après contact avec la peau, se laver immédiatement et abondamment avec ...(produits appropriés à indiquer par le fabricant).
  • S 29 : Ne pas jeter les résidus à l'égout.
  • S 30 Ne jamais verser de l'eau dans ce produit.
  • S 33 Éviter l'accumulation de charges électrostatiques.
  • S 35 Ne se débarrasser de ce produit et de son récipient qu'en prenant toute précaution d'usage.
  • S 36 Porter un vêtement de protection approprié.
  • S 37 Porter des gants appropriés.
  • S 38 En cas de ventilation insuffisante, porter un appareil respiratoire approprié.
  • S 39 Porter un appareil de protection des yeux/du visage.
  • S 40 Pour nettoyer le sol ou les objets souillés par ce produit, utiliser ... (à préciser par le fabricant).
  • S 41 En cas d'incendié et/ou d'explosion ne pas respirer les fumées.
  • S 42 Pendant les fumigations/pulvérisations porter un appareil respiratoire approprié (terme(s) approprié(s) à indiquer par le fabricant).
  • S 43 En cas d'incendie utiliser... (moyens d'extinction à préciser par le fabricant. Si l'eau augmente /es risques, ajouter " Ne jamais utiliser d'eau " ).
  • S 45 En cas d'accident ou de malaise consulter immédiatement un médecin (si possible lui montrer l'étiquette).
  • S 46 En cas d'ingestion consulter immédiatement un médecin et lui montrer l'emballage ou l'étiquette.
  • S 47 Conserver à une température ne dépassant pas ... °C (à préciser par le fabricant).
  • S 48 Maintenir humide avec... (moyen approprié à préciser par le fabricant).
  • S 49 Conserver uniquement dans le récipient d'origine.
  • S 50 Ne pas mélanger avec...(à spécifier par le fabricant).
  • S 51 Utiliser seulement dans des zones bien ventilées.
  • S 52 Ne pas utiliser sur de grandes surfaces dans les locaux habités.
  • S 53 Éviter l'exposition, se procurer des instructions spéciales avant l'utilisation.
  • S 56 Éliminer ce produit et son récipient dans un centre de collecte des déchets dangereux ou spéciaux.
  • S 57 Utiliser un récipient approprié pour éviter toute contamination du milieu ambiant.
  • S 59 Consulter le fabricant ou le fournisseur pour des informations relatives à la récupération ou au recyclage.
  • S 60 Éliminer le produit et son récipient comme un déchet dangereux.
  • S 61 Éviter le rejet dans l'environnement. Consulter les instructions spéciales/la fiche de données de sécurité.
  • S 62 En cas d'ingestion, ne pas faire vomir : consulter immédiatement un médecin et lui montrer l'emballage ou l'étiquette.
  • S 63 : En cas d'accident par inhalation, transporter la victime hors de la zone contaminée et la garder au repos.
  • S 64 : En cas d'ingestion, rincer la bouche avec de l'eau (seulement si la personne est consciente).

 Combinaison des phrases S

  • S 1/2 Conserver sous clé et hors de portée des enfants.
  • S 3/7 Conserver le récipient bien fermé dans un endroit frais.
  • S 3/9/14 Conserver dans un endroit frais et bien ventilé à l’écart des … (matières incompatibles à indiquer par le fabricant).
  • S 3/9/14/49 Conserver uniquement dans le récipient d'origine dans un endroit frais et bien ventilé à l'écart des ... (matières incompatibles à indiquer par le fabricant).
  • S 3/9/49 Conserver uniquement dans le récipient d'origine dans un endroit frais et bien ventilé.
  • S 3/14 Conserver dans un endroit frais à l'écart des ... (matières incompatibles à indiquer par le fabricant).
  • S 7/8 Conserver le récipient bien fermé et à l'abri de l'humidité.
  • S 7/9 Conserver le récipient bien fermé et dans un endroit bien ventilé.
  • S 7/47 Conserver le récipient bien fermé et à une température ne dépassant par ...°C (à préciser par le fabricant).
  • S 20/21 Ne pas manger, ne pas boire et ne pas fumer pendant l'utilisation.
  • S 24/25 Éviter le contact avec la peau et les yeux.
  • S 27/28 : Après contact avec la peau, enlever immédiatement tout vêtement souillé ou éclaboussé et se laver immédiatement et abondamment avec .....produits appropriés à indiquer par le fabricant.
  • S 29/35 : Ne pas jeter les résidus à l'égout ; ne se débarrasser de ce produit et de son récipient qu'en prenant toutes les précautions d'usage
  • S 29/56 Ne pas jeter les résidus à l'égout, éliminer ce produit et son récipient dans un centre de collecte des déchets dangereux ou spéciaux.
  • S 36/37 Porter un vêtement de protection et des gants appropriés.
  • S 36/37/39 Porter un vêtement de protection approprié, des gants et un appareil de   protection des yeux/du visage.
  • S 36/39 Porter un vêtement de protection approprié et un appareil de protection des yeux/du visage.
  • S 37/39 Porter des gants appropriés et un appareil de protection des yeux/du visage.
  • S 47/49 Conserver uniquement dans le récipient d'origine à température ne dépassant pas …°C (à préciser par le fabricant)

 

 

 

 

 

 

 

 

LA PROPRETE

La propreté est l’état d’une chose, d’une surface, d’un organe d’être débarrassé des indésirables. Elle a trois aspects: physique, microbiologique, chimique.

Pour assurer la propreté, l’operateur doit connaitre le niveau de sécurité du ou des services ou locaux à tenir propres.

Il existe quatre niveaux de sécurité ;

Niveaux de sécurité 

Ils traduisent le niveau de risque d’infection nosocomiale ou d’exposition à d’autres risques potentiels. Ils croissent en fonction des criticités des risques ou du profil indiciaire des dangers potentiels.

Les niveaux de sécurité

  • 1: risques minimes 
  • 2: risques moyens 
  • 3: risques sévères 
  • 4: risques très élevés 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CONTEXTE ET JUSTIFICATION

Dans l’optique de promouvoir la Qualité dans tous les secteurs de la vie,

Vu le taux impressionnant  des infections nosocomiales dans nos services sanitaires, il est plus qu’obligatoire pour le personnel sanitaire de maitriser le maintien de la propreté.

Objectif général

  • Maitriser la bonne pratique de la propreté

Objectifs spécifiques

  • Identifier le niveau de sécurité du milieu à tenir propre
  • Choisir la méthode de nettoyage
  • Appliquer la méthode choisie suivant ses étapes.

 

Chapitre I : les niveaux de sécurité des services

Les niveaux de sécurité traduisent les niveaux d’exposition aux Dangers biologiques et autres. Ces niveaux sont en relation étroite avec l’hygiène du milieu, les types de manipulations, la qualité des travailleurs, l’architecture du milieu, son équipement en matière de protection…

Il existe cependant deux types de niveaux de sécurité : le niveau de sécurité standard et  le niveau de sécurité opérationnel. Le premier ne prend en compte que les dangers biologiques, le second prend en compte tous les dangers du service. En cas de nettoyage, nous devons tenir compte du niveau de sécurité standard.

 

 

 

 

 

CLASSIFICATION DES ZONES A RISQUES

1

Risques minimes

2

Risques moyens

3

Risques sévères

4

Risques très sévères

Hall d’entrée

réception

bureaux

Services administratifs

Maisons de retraite

Résidences pour personnes âgés

circulations

consultations

maternité

pharmacies

stérilisation

crèches

blanchisserie

réanimation

Service de soins

Radiologie

Hémodialyse

laboratoires

Cuisines

sanitaires

Blocs opératoires

néonatologie

Greffe

Services de brulés

 

Chapitre II : le Bio nettoyage

Le bio nettoyage consiste à utiliser des produits et des méthodes de nettoyage en harmonie avec la nature. Cette appellation définit également le procédé de nettoyage, applicable à une zone à risques, destiné à réduire, momentanément, la bio contamination d’une surface

Il est obtenu par la combinaison appropriée d’un nettoyage, d’une évacuation des produits utilisés et de la salissure à éliminer tout en appliquant un désinfectant non polluant.

 

II-1 Matériel de travail

  • Gants de ménage  
  • Serpillère  
  • Brosse  
  • Balai  

 

II-2 Produits de nettoyage 

  • Détergent  
  • Désinfectants  
  • Détergent-désinfectant.

 

 

 

II-3 Choix de la méthode de travail

a)    Méthodes de travail 

Il existe 2 méthodes de bio nettoyage

a1) Bio nettoyage séparé

Il consiste à appliquer différemment le détergent puis le désinfectant.

a11) les étapes du bio nettoyage séparé

-         Éliminer les salissures libres  (balayage)

-          Éliminer les salissures avec le détergent (détergence)

 - éliminer les eaux résiduelles

  • Appliquer le désinfectant pour tuer les microbes
  • Laisser agir selon la notice
  • Éliminer le produit en fonction de ses effets rémanents  

 

 

a2) le Bio nettoyage combiné

   Il consiste à utiliser en même temps le détergent et le désinfectant.

        a21) les étapes

-         Éliminer les salissures libres (balayage)

-         Appliquer le détergent-désinfectant

-         Laisser agir

-         Éliminer les eaux résiduelles

-         Appliquer  une deuxième fois le produit si celui-ci est rémanent/ 

 

RESUME SUR LA PROPRETE

Aspects

Actions

Activités

Résultats

Physique

Nettoyer

Balayage / détergence et rinçage

Absence de saletés ou salissures

Microbiologique

Désinfecter

Désinfection

Absence de microbes

Chimique

Rincer

Rinçage

Absence de molécules

 

CONCLUSION

La propreté des services de santé fait partie des soins des malades et du personnel.

Si elle est mal assurée, elle expose aux contaminations et surtout aux infections nosocomiales. Il est donc obligatoire que tout agent de santé maitrise son maintien.

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

le Génie en laboratoire médical, est un spécialiste concepteur de stratégies et de méthodes pour le perfectionnement des prestations dans les laboratoires médicaux.Il est douillé en matière de laboratoire. Il est un expert-consultant dans le domaine de la biologie technique.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site