SOYEZ LES BIENVENUS SUR LE SITE DU SAVOIR AVEC M. TIEMELE KOUAME. vous pouvez partager avec lui vos expériences

HYGIENE ET SECURITE ENVIRONNEMENTALES

Commentaires (10)

1. Tiemele KOUAME 30/11/2010

Pour vous servir,nous avons inseré un nouveau document sur l'Hygiène et la sécurité environnementale.

2. Tiemele Kouame 08/12/2010



 

Hygiène et Sécurité Environnementales
Avant propos
L’Hygiène et la Sécurité étant deux notions importantes pour la vie, ont été traitées très tôt au niveau du travail. Cela a permis de garantir un bien être aux travailleurs dans les secteurs où elles sont effectivement appliquées. Elles se sont traduites par une prise en charge sanitaire et ergonomique. Nous avons jugé donc opportun d’en faire une application plus large à l’échelle environnementale pour assurer une santé préventive gage d’un développement durable.

Introduction
La survenue de catastrophes naturelles évitables, des épidémies et des cas sporadiques de maladies souvent chroniques, nous interpellent.
Il est alors temps de promouvoir la sante préventive et environnementale au coté de la médecine curative pour l’amélioration du statut socio-économique de nos pays en développement.
Cette promotion passe par des objectifs dont la réalisation est accessible financièrement.
L’objectif général est d’assainir notre environnement. Les objectifs spécifiques sont de:
- sensibiliser nos populations aux bonnes pratiques d’hygiène et de sécurité
- réparer ou entretenir les ouvrages d’assainissement
- Appliquer les réglementations existantes
- Renforcer ces réglementations.
Le volet sensibilisation est notre affaire étant du Génie sanitaire. À cet effet nous préconisons la création d’un espace du Génie sanitaire dans le programme de nos antennes et l’organisation de conférences et exposés.

PLAN
I- Définitions
II- HYGIENE ET SECURITE DE L’HABITAT
1. Assainissement en milieu urbain et rural
1.1 canalisations et sites de retenues d’eau naturels
1.1.1 entretien
1.1.2 surveillance sanitaire et police
1.2 habitats urbains et ruraux
1.2.1 sites et réglementations
1.2.2 dangers et risques liés à l’habitat

2. Hygiène générale
2.1 Hygiène et règles d’hygiène
2.2 Hygiène de l’aliment
2.3 Hygiène corporelles
2.4 Hygiène environnementales

III- HYGIENE ET SECURITE HORS AGGLOMERATION OU EN CAMPAGNE

1. Routes et pistes
2. Faune et espèces
3. Cours d’eau
4. végétations








I – Définitions
1-Hygiène
C’est l’observance ou l’application d’un ensemble de règles, de dispositions permettant de conserver et améliorer la santé ou un bien-être général.
2 -Sécurité
C’est la garantie d’une vie saine loin de tout danger naturel ou artificiel
3 –Assainissement
Action pour rendre habitable son espace de vie en y assurant l’hygiène et la sécurité et en y apportant toutes les commodités.
3-1 L’assainissement est un processus par lequel des personnes peuvent vivre dans un environnement plus sain ; pour cela, des moyens physiques, institutionnels et sociaux sont mis en œuvre dans différents domaines, tels que l'évacuation des eaux usées et de ruissellement, l'évacuation des déchets solides, l'évacuation des excréta et le traitement de tous ces éléments .
4 –Entretien
Soins, protection, remise en état des ouvrages, autres infrastructures et tout composant de son milieu de vie
5 –Surveillance sanitaire
Contrôle, supervision de la qualité de son environnement pour s’assurer de son état normal en matière d’hygiène et de sécurité.
6 -Police sanitaire
Service étatique chargé de la surveillance des indicateurs sanitaires et de la répression des contrevenants en matière sanitaire.



II –HYGIENE ET SECURITE DE L’HABITAT
1- Assainissement en milieu urbain et rural
Rendre notre milieu de vie habitable est une de nos préoccupations majeures.
Le développement de l’assainissement contribue au bien-être de la population. C’est un maillon très important de la santé préventive dont la politique contribue largement au développement durable que nous appelons de toutes nos forces.
La viabilisation de notre milieu de vie est l’amorce à l’assainissement.
Les canalisations, caniveaux, égouts, ponts, aménagement de bassins excréteurs, étangs et barrages sont de gros ouvrages de l’assainissent.
Cependant l’assainissement en milieu urbain requiert plus de moyens financiers qu’en milieu rural.
Compte tenu de la densité de la population urbaine, les dimensionnements des ouvrages sont importants.
Objectifs




Eau stagnante dans un domicile à Abobo



L'assainissement est fortement lié à la santé publique en raison des nombreuses maladies liées à un milieu malsain.
La proximité avec les eaux usées peut engendrer des maladies à transmission fécale-orale (diarrhée, typhoïde, hépatites, choléra), ou liées à un vecteur (paludisme, filariose, dengue) D'autres maladies sont également liées à un mauvais assainissement de base et en particulier à des latrines défectueuses ou inexistantes : bilharziose, nématodes ou autres vers. L'assainissement vise à assurer l'évacuation et le traitement des eaux usées et des excrétas en minimisant les risques pour la santé et pour l'environnement.
Les déchets solides (reliefs de repas…) subissent une rapide décomposition, et peuvent être des sources pathogènes. Leur collecte et leur élimination contribue également à maintenir un environnement salubre.
Les eaux de ruissellement peuvent entraîner, lors des fortes pluies, des inondations, des éboulements et une détérioration des routes et des bâtiments. L'assainissement vise ainsi à assurer la protection des biens et des personnes jusqu'à une certaine intensité de pluie.
Domaines d'activité
De manière générale, l'assainissement comprend l'évacuation et le traitement des eaux et des solides usagés. Ces matières incluent les eaux de pluie, de drainage, de lavage, les eaux usées et / ou provenant de toilettes, les excréments, et les déchets solides ; ces derniers ont différentes origines (domestique, agricole, industrielle, médicale...).
Les méthodes d'évacuation et de traitement diffèrent selon la taille de la ville, selon le type de zone (urbaine, périurbaine, communauté urbaine), selon les moyens disponibles et les habitudes culturelles.




Eaux


Vue d'un égout visitable type ovoïde
Les eaux à traiter sont globalement divisées en deux secteurs : d'une part, les eaux de ruissellement, qui proviennent en majorité des eaux de pluie. Ces eaux s'écoulent en surface et posent problème dans les zones urbaines où le sol est rendu imperméable par la construction de routes et de bâtiments : l'eau peut s'accumuler, former des lieux de reproduction des moustiques, créer des inondations et endommager les infrastructures. Le drainage vise donc à évacuer ces eaux vers le milieu naturel : cours d'eau, océan..., ou dans une zone où l'infiltration est possible.
D'autre part, les eaux usées désignent les eaux déjà utilisées dans des activités humaines (domestiques, industrielles, agricoles). Ici, le but est en partie d'évacuer ces eaux pour éviter qu'elles ne stagnent en surface (source de maladies, de nuisance s olfactives, ...) et de les traiter afin de minimiser la pollution de l'environnement, avant de les retourner au milieu naturel, par un processus d'épuration des eaux.
Dans les grandes villes des pays développés, un système d'égout remplit ces rôles : le drainage des eaux de ruissellement est fait en surface par des caniveaux se vidant régulièrement dans le réseau d'égout souterrain ; les bâtiments y sont reliés par des canalisations ce qui évite la présence d'eaux usées en surface. Les toilettes y sont ainsi reliées directement et un siphon évite les retours d'odeurs dans le bâtiment. Mais un réseau d'égout représente un investissement très élevé, son entretien demande aussi beaucoup de ressources humaines et matérielles ; il encourage une grande consommation d'eau en déresponsabilisant les utilisateurs ; ses inévitables fuites contribuent à la pollution du sous-sol.
D'autres possibilités existent : les systèmes autonomes en zones peu denses, et les réseaux d'égouts simplifiés ou à faible diamètre permettent de soulager grandement les coûts d'investissement et d'entretien et la charge sur le système d'épuration (en ne transportant que la fraction liquide des eaux noires pour les systèmes à faible diamètre). Les eaux de ruissellement peuvent rester en surface si les caniveaux et les canaux à ciel ouvert sont correctement aménagés.
Excréta

Une toilette, moyen le plus courant dans les villes des pays développés qui permet d'évacuer les excréments.
L'évacuation des excréta est probablement l'aspect le plus important au niveau domestique : si les déchets et les eaux usées peuvent simplement être jetés dans la rue en l'absence de système de gestion, la défécation non contrôlée est une source importante de maladies et de gêne dans la vie quotidienne. L'Unicef et l'OMS utilisent l'accès à une latrine améliorée comme indicateur de l'assainissement de base, avant de considérer les eaux et les déchets solides.
Au niveau de l'urbanisme, le principal choix pour la gestion des excréta concerne l'évacuation sur place ou à distance. L'évacuation à distance consiste à relier une toilette soit à un réseau d'égout (qui évacue à la fois les solides et les liquides), soit à une fosse septique qui retient les solides et évacue les liquides. Ces deux systèmes ont besoin d'une grande quantité d'eau pour fonctionner : plus de 25 litres par jour et par personne . L'évacuation sur place consiste à utiliser une latrine située sur une fosse creusée ou surélevée, contenant les matières fécales et laissant éventuellement la fraction liquide s'infiltrer dans le sol si la nappe phréatique est suffisamment loin. Le problème de la vidange de la fosse se pose alors.
La gestion des excréta peut aussi se faire écologiquement avec des toilettes sèches, permettant de réutiliser le compost ; si ces systèmes se développent petit à petit, leur acceptation reste compliquée face à l'apparente simplicité (du point de vue de l'usager) offerte par un système d'égout. A ce jour, peu de programmes d'assainissement écologique ont été menés à une plus grande échelle que celle d'un projet-pilote.
Déchets solides

Benne à ordures
L'absence de gestion des déchets solides a des conséquences graves au niveau la santé (lieu de reproduction de moustiques, de rats), de l'impact environnemental (apparence, odeurs, pollution de l'eau et de l'air), de la toxicité (notamment pour les déchets médicaux et les métaux lourds), de l'impact social (pour les personnes vivant à proximité, et pour les personnes vivant de la récupération des déchets) et de l'infrastructure (les déchets non collectés bloquent les canaux et les voies d'accès. Comme une personne produit entre 250 g et 1 kg de déchets solides par jour , les conséquences d'une mauvaise gestion sont vite catastrophiques pour une ville d'une certaine importance.
La gestion des déchets inclut leur collecte, leur transport jusqu'à un site, et leur traitement ; elle peut aussi inclure le nettoyage des rues. Le ramassage s'effectue dans des poubelles domestiques ou collectives, vidées périodiquement dans une benne à ordures ménagères qui assure le transport. Dans les endroits moins développés, les déchets peuvent être collectés par brouette. Le nettoyage des rues peut être fait mécaniquement avec des balayeuses ou avec des outils dédiés par des nettoyeurs.
Le traitement des déchets peut être précédé d'une réutilisation et / ou d'un recyclage (lui-même exigeant un tri sélectif préalable). Le traitement lui-même peut être fait de trois façons : par dépôt dans une décharge aménagée ou non ; par incinération ; ou par compostage. Si les pays développés mettent en place des réglementations de plus en plus contraignantes pour le traitement des déchets, dans de nombreux pays en développement la décharge non contrôlée reste le moyen le plus courant d'enlever les déchets ; ceux-ci sont aussi souvent récupérés par des personnes pauvres qui récupère ce qui peut encore se revendre.
Organisation
L'organisation de l'assainissement dépend avant tout du système mis en place. L'assainissement non collectif ou autonome repose avant tout sur l'exploitant de l'installation. Éventuellement un contrôle d'efficacité est mis en place par la collectivité, au titre de la protection des milieux naturels.
Les systèmes collectifs supposent quant à eux un gestionnaire désigné par la collectivité du service public de l'assainissement. Il peut être une émanation de la collectivité (gestion publique), ou faire l'objet d'un contrat de délégation plus ou moins formalisé.
La délégation peut ainsi se faire au profit d'une association locale, ou d'entreprises informelles pour les systèmes simples de collecte et de traitement des ordures ménagères ou d'eaux usées. Lorsque les systèmes atteignent une relative complexité, le délégataire est choisi pour ses compétences techniques et organisationnelles.
De plus en plus, certains rôles sont délégués à des entreprises privées et notamment l'épuration des eaux, le traitement des déchets et la plomberie au niveau domestique.
Le financement peut se faire au travers de taxes et d'impôts (Grande-Bretagne par exemple) en général liés au foncier, ou au travers de redevance perçue sur les volumes rejetés (souvent le volume d'eau potable consommé).
Cependant, dans de nombreux pays, notamment en développement, le financement des services publics d'assainissement ne sont pas assurés. La constitution d'un réseau représente un investissement majeur, avec un amortissement sur des périodes comprises entre 60 et 100 ans. La délégation aux entreprises privées peut permettre la mise en place d'une structure de financement, l'inconvénient majeur est que les zones pauvres et en particulier les bidonvilles sont mal ou non desservies car sont trop peu rentables. L'État ou la collectivité locale doivent alors jouer un rôle de régulateur pour assurer une distribution équitable des services.
Les individus sont aussi de plus en plus sollicités pour des actions devant se dérouler au niveau domestique : tri sélectif, réduction de la quantité d'eau utilisée...
Situation mondiale

Couverture de l'assainissement de base dans le monde d'après une évaluation du WSP en 2002.
La couverture mondiale de l'assainissement de base montrée sur la carte ci-dessus provient d'une estimation effectuée par le Water & Sanitation Programme en 2002 (branche de la Banque mondiale) en utilisant différentes sources. Dans ce contexte, l'« assainissement de base » correspondant à l'accès à « un système d'évacuation des excréta amélioré », ce qui inclut les connections à un système d'égout, à une fosse septique, à une latrine à siphon hydraulique, à fosse simple ou à fosse améliorée ventilée. En revanche, ne font pas partie des systèmes « améliorés » les latrines publiques ou partagées, les latrines à ciel ouvert (cas de nombreuses latrines à fosse simple), les latrines à seau et bien évidemment la défécation en plein air, en sachet plastique, etc. (voir aussi l'article Latrine pour plus de détails).
Les Nations unies se sont fixées, dans le cadre des objectifs du millénaire, de réduire d'ici 2015 de moitié le nombre de personnes des pays en développement n'ayant pas d'accès à l'assainissement. Les Nations unies estiment ainsi qu'en 1990, 35% (respectivement 49% pour le monde entier) avait accès à un système d'assainissement amélioré, en 2004 la proportion atteint 50% (respectivement 59%). Voir le rapport 2006 des Nations unies
1.1CANALISATIONS, CANIVEAUX, EGOUTS ET SITES DE RETENUES D’EAUX NATURELS
Pour la gestion de nos déchets et les eaux de ruissellement, nous avons construit des ouvrages tels que les canalisations, les caniveaux, les égouts.
Chaque ouvrage est construit pour une durée de vie d’exploitation. Ses dimensions respectent des critères.
La quantité de liquide qu’il doit drainer, sa nature…sont déterminées de manière précise.
Ceci indique l’importance de l’entretien.
1.1.1 ENTRETIEN
C’est un moyen de maintien en état de fonctionnement des ouvrages.
Il y a des sociétés qui sont chargées de l’entretien des ouvrages publics. À coté de ces sociétés, les municipalités ont pour rôle leur entretien.
La population doit contribuer au maintien en bon état ces ouvrages.
Leur rôle est de veiller à ne pas obstruer ou polluer ces ouvrages en y déversant des ordures ou en faisant des branchements malsains. Elle doit aider au curage. Elle doit être la gardienne de ces ouvrages qui garantissent sa santé. Elle doit signaler aux autorités compétentes toute entreprise polluante.


Déversement d’ordures ménagères dans les caniveaux

Caniveau en voie d’obstruction

Caniveau obstrué

1.1.2 SURVEILLANCE SANITAIRE ET POLICE
Pour la santé de la population, les eaux usées et les eaux de ruissellement ayant séjourné plus d’une semaine dans les ouvrages de drainage doivent être prélevées et analysées au laboratoire.
Certaines structures de l’état ont ce rôle dans leur cahier de charge.
Cette surveillance permet de prévenir certaines épidémies telles que celles du cholera, de la typhoïde…
Certaines structures ont dans leur cahier de charge, la sensibilisation, l’information, l’éducation sanitaire. Elles sont aidées dans leurs taches par les ONG.
Eaux à analyser

Laboratoire d’analyses
Suite aux activités de ces structures, d’autres structures assurent la police en collaboration avec les municipalités et les forces de défense et de sécurité. À ce niveau, des actions de contrôle et de coercition sont menées. À ce propos l’état ivoirien se doit de ratifier certaines conventions en la matière pour aider ces structures dans leurs taches. Tout ceci pour le bien-être de la population.
1.2 HABITATS URBAINS ET RURAUX
Les habitations dans nos villes et dans nos campagnes doivent respecter un certain nombre de mesures d’hygiène, de sécurité et de commodités. Des réglementations doivent être renfoncées pour garantir une vie saine à nos populations.
1.2.1 SITES ET REGLEMENTATIONS
Les sites d’habitation doivent être objet d’autorisation préalable.
Le plan d’urbanisation de notre pays a prévu cela. Le respect des règles d’urbanisation nous met en sécurité en matière d’habitat.
Les quartiers précaires n’ont pas droit de cité. Ils constituent un danger pour leurs habitants. Toute construction sur terrain non viabilisé constitue un danger pour la population du fait de la non maitrise des caractéristiques naturelles du terrain.

Site de retenue d’eau naturel
Les sites de retenue d’eau naturels sont des points d’alimentation de nos nappes souterraines. Leur destruction pose deux problèmes. Le problème d’appauvrissement des nappes, le problème d’inondation.
En matière de réglementation, nous devons faire référence au code de l’environnement ivoirien. Cependant, ce code doit être renforcé et actualisé.

1.2.2 DANGERS ET RISQUES LIES A L’HABITAT

L’habitat peut être source d’épanouissement mais aussi source de mort.
Plusieurs dangers et risques peuvent être identifiés :
- Physiques (eau, arbres, relief, volcan...)
Risques naturels : éboulements, inondation, chute d’arbres séisme…
Risques non naturels : chute de matériaux de construction, …
Parmi ces risques, certains peuvent être évitables.

Habitat dangereux sur la route du zoo

- Biologiques (micro-organismes pathogènes, reptiles venimeux...)
Risques : infections (cholera, fièvre typhoïde, tuberculose, dermatoses, intoxication …)
- Chimique (pesticide, gaz, médicaments pharmaceutiques, …)
Risques : intoxication, incendies, allergie, …
- Thermique (feu, …)
Risque : brulures, incendies, …
- Électrique (électricité)
Risques : électrisation, électrocution, nuisance électromagnétique.

Pylône de haute tension dans une cour servant de séchoir.

Selon les conclusions partielles d’une étude comparative, effectuée entre janvier et mars 2007 par le Criirem (Centre de recherche et d’information indépendantes sur les rayonnements électromagnétiques), la présence “de problèmes de santé” (troubles du sommeil, de la mémoire, de l’audition, maux de tête, irritabilité, états dépressifs, etc.)
De même, des “maladies graves” et des “cancers” “sont détectés significativement en plus grand nombre”, affirme le Criirem, qui doit terminer d’analyser les 8000 questionnaires pour publier ses conclusions finales pour juin 2008.
En 2004, une étude de chercheurs de l’université d’Oxford “avait conclu à une légère augmentation du risque de leucémie pour les enfants vivant à proximité”, selon Mme Kosciusko-Morizet.
Cette étude a souligné que le risque de leucémie augmentait de 69% pour les enfants dont le domicile se trouvait à moins de 200m des lignes haute tension au moment de leur naissance et de 23% pour ceux domiciliés à une distance située entre 200 et 599m, par rapport à ceux nés à plus de 600m.
Le “danger” dépend du niveau de tension et la fréquence du courant électrique de la ou les “ligne(s)” en question.
Les leucémies sont dues à l’ionisation de l’air par le champ magnétique créé par les lignes de haute tension.

2 HYGIENE GENERALE
En tant que population, nous avons fui nos responsabilités.
Aucune hygiène n’est observée dans notre environnement, dans nos maisons et services.
2.1 HYGIENE ET REGLES
Les règles d’hygiène sont celles que nous apprenons à l’école et à la maison.
2.2 HYGIENE DE L’ALIMENT
Ce sont des mesures et dispositions que nous prenons pour garantir l’innocuité de nos aliments.
Ces mesures et dispositions partent du nettoyage à la conservation de nos aliments.
La sante est un état-facteur de développement.
La maitrise de tous les processus qui permettent son maintien ou son rétablissement, constitue un acte de développement durable.
L’homme tire ses forces et son développement biologique de l’alimentation. L’innocuité et la bonne qualité des aliments font partie des préoccupations de tout État.
2.2.1 QUELQUES REGLES DE D’HYGIENE DE L’ALIMENT
La cuisine
Elle doit être aérée pour éviter les moisissures. Elle ne doit pas ouvrir sur les toilettes. Elle doit être interdite aux animaux.
Elle doit être munie de plancher étanche avec du matériau non absorbant. Toutes les surfaces de travail doivent être lisses. La cuisine doit être maintenue sèche et propre, sans humidité. Les poubelles doivent se tenir en dehors des cuisines. Elle doit être débarrassée des nids d’insectes et des insectes eux-mêmes. Toutes les traces de restes d’aliment doivent être nettoyées aussitôt après les préparations pour éviter de créer des milieux de culture. Mettre un peu de vinaigre dans l’eau pour le nettoyage des planchers de travail. Cette solution éloigne les mouches. Il faut éviter les insecticides et les raticides. En d’autres termes, il faut pulvériser la cuisine avec les insecticides quatre heures avant son utilisation. Il faut cependant éviter les ustensiles et les aliments. Les raticides doivent être utilisés après avoir bien rangé les ustensiles et les aliments. Leur application doit être sous surveillance ou exiger les services de maisons agréées. Après utilisation de raticide, il faut débarrasser tout le périmètre de la cuisine des cadavres et des restes de raticide, il faut laver le plancher de la cuisine. Elle doit être munie de point d’eau tenu propre. Elle doit être éclairée.
La salle de restauration
Elle doit être spacieuse, aérée, propre et maintenue sèche et éclairée. Elle doit être dotée de points d’eau munis de robinets à pédale avec des serviettes à usage unique. Elle doit être nettoyée quotidiennement. Après le passage de chaque client, il faut débarrasser immédiatement la table à manger et nettoyer en s’appliquant à enlever toute tache visible. Mettre un peu de vinaigre dans l’eau pour le nettoyage. Cette solution éloigne les mouches. Il faut éviter les insecticides et les raticides. En d’autres termes, il faut pulvériser la salle avec les insecticides quatre heures avant son utilisation.les raticides doivent être utilisés sous surveillance ou exiger les services de maisons agrées. après utilisation de raticide, il faut laver la salle.
Le fournisseur de repas
Il doit être propre, respectueux des mesures d’hygiène corporelle pour garantir l’innocuité des aliments.
2.3 Mesures d’hygiène corporelle
- Se tailler les ongles tous les jours : les ongles portent des germes qui peuvent souiller les aliments ou les repas.
- Se tailler les barbes pour éviter de souiller les aliments ou les repas de cheveux.
- Porter des cache-nez au moment de la préparation des repas pour éviter de cracher par surprise dans l’aliment en préparation par toux surprise.
- Éviter de s’essuyer la bouche avec la main.
- Se moucher obligatoirement avec des mouchoirs de poche.
- Se laver les mains avant tout contact avec les aliments.
- Ne jamais porter son doigt dans les narines, les oreilles.
- Avoir à portée de la main de l’eau et du savon liquide.
- Ne pas parler à gorge déployée pendant les préparations et le service des repas.
- Ne pas cracher dans les environs du restaurant.
- Éviter de toucher les animaux dans le service.
- Se laver les mains à l’eau javellisée puis au savon après toute toilette.
- Se laver les mains après avoir ôté des chaussures.
- Se laver les mains avant et après tout service culinaire.

Mesures d’hygiène dentaire
- Se brosser les dents tous les jours (matin et soir)
- Faire traiter toute carie dentaire par un spécialiste.
- Ne jamais arracher les débris alimentaires des dents à la main.

Matériel : tous les outils de travail sont concernés.

- Les laver avant et après le service,
- Les garder propres et secs
- Les ranger soigneusement après leur nettoyage,
- Les couteaux, haches de tables doivent être nettoyés après tout aiguisage
Matières premières : condiments et aliments à préparer.

- Ils doivent être de bonne qualité (sans signe de détérioration)
- Ils doivent être bien lavés avant leur entrée en cuisine,
- Les légumes suspects doivent être trempés dans du vinaigre avant leur préparation.
2.4-HYGIENE ENVIRONNEMENTALE
L'hygiène environnementale couvre un vaste domaine dans lequel l'interaction entre les facteurs environnementaux (pollution environnementale, rayonnement, bruit, micro-organismes, OGM,…) et l'homme est centrale. L'étude menée au sein de ce secteur comprend entre autres l'identification de facteurs pouvant exercer des effets nocifs sur la santé de l'homme, et la formulation de propositions pour limiter et éviter ces effets.

2.4.1 FACTEURS ENVIRONNEMENTAUX
- LA POLLUTION
La pollution est un facteur nocif qu’il faille minimiser par des actions rigoureuses.
Pour mener une bonne action, il faut déterminer la source polluante.
Les industries
Elles sont les premières sources de pollution. Elles polluent l’air par leurs fumées, l’eau par leurs déchets.
Malgré les dispositions légales prises pour éviter les nuisances, nous assistons à notre extinction. Nous constatons malheureusement que ces dispositions ne sont pas respectées.

Eaux usées de couleur noire issues des usines dans un caniveau à Koumassi
Cette pollution hydrique a occasionné un début d’eutrophisation de la lagune ébrié.
Le bruit de certaines usines a une répercussion nuisible sur la population environnante.
La pollution atmosphérique ne nous est pas épargnée avec ses corolaires de phénomène d’effets de serre. Elle est aussi responsable de problèmes respiratoires.
L’automobile
Avec l’avènement de nos voitures d’occasion, nous polluons l’air par manque d’entretien. Nos moteurs fatigués font une combustion incomplète de l’hydrocarbure et dégagent du monoxyde de carbone très toxique. Ce gaz est facilement fixé par l’hémoglobine du sang pour devenir de la carboxyhémoglobine. Ceci peut conduire à la mort des victimes très rapidement.

Les ménages
Ils produisent beaucoup de déchets dont la gestion reste en souffrance.
La collecte est irrégulière, ce qui entraine beaucoup de nuisances.
La prolifération de petits rongeurs vecteurs de maladies insoupçonnées, devrait nous préoccuper. L’obstruction des caniveaux et autres ouvrages de drainage par ces ordures en temps pluvieux est remarquable.
Les sachets d’emballage nous envahissent chaque jour, alors qu’ils sont non biodégradables. Leur drainage dans la lagune pourrait engendrer un tapissement du fond lagunaire et devenir un obstacle aux trafics lagunaires et aux activités halieutiques.

Les hôpitaux et centres de santé
La gestion de leurs déchets pose problème par absence de structures spécialisées en la matière.
Ces déchets sont autant plus dangereux que les germes qui s’y trouvent sont résistants aux traitements médicaux car issus de grands malades.

Déchets issus des hôpitaux ( photo prise au sein d’un CHU)

Déchets médicaux mélangés aux déchets ménagers
.
Des gants souillés dans un conteneur à déchets ménagers

III HYGIENE ET SECURITE HORS AGGLOMERATION
En dehors des agglomérations l’hygiène et la sécurité doivent être assurées. La campagne est aussi un espace qui nous procure la santé. Maltraiter cet environnement, c’est détruire l’essence de l’écosystème naturel. Le climat est régi par la végétation bien que celle-ci dépend d’elle.

1 Routes et pistes
Elles permettent la communication entre différentes localités. Elles doivent être entretenues. Nous devons aider les autorités en évitant de faire des aménagements non autorisés aux abords des routes et pistes afin d’éviter de favoriser l’érosion et la destruction des ouvrages. Ces routes et pistes participent à notre bien-être et à notre épanouissement.
2- faunes et espèces
Les animaux dans leur multitude, leur différence et leur espèce, contribuent au maintien de l’écosystème naturel. Leur extinction entrainera notre disparition ou notre probable métamorphose.

Des animaux sauvages

3 cours d’eau
Les cours d’eau sont des sources de vie. Elles irriguent nos sols pour les rendre propices à l’agriculture qui est notre base alimentaire.
Ces cours d’eau, aussi loin qu’ils se trouvent communiquent indirectement ou directement avec les mers et les lagunes. Bien qu’ayant un pouvoir auto épurateur, ils sont souvent saturés par les déchets et souffrent d’eutrophisation. La nature des déchets qu’ils véhiculent peut les rendre nuisibles à la vie. Les maladies d’origines hydriques font légions. Les maladies telles que la bilharziose urinaire, la dracunculose, le cholera, … sont redoutables pour l’économie et la société humaine. Il faut donc soigner et protéger les cours d’eau.


Différents cours d’eau
4 végétations
Les végétations nous procurent le bien-être par leurs différentes essences. Nous nous en servons pour nous soigner, nous nourrir, nous habiller, pour meubler nos habitations, … Nous devons les protéger et les soigner, elles régulent la pluviométrie d’où le climat.





Joie d’un couple bénéficiant de la nature

CONCLUSION
L’environnement est l’essence de notre existence. Son respect est le début de la sagesse. Son entretien et sa protection sont des actes de prise de conscience qui contribuent à notre bien-être et à notre épanouissement.
Notre développement, notre longévité en dépendent.











3. YAOUANC 03/02/2011

BONJOUR MA FILLE DE 9 ANS ET MOI MEME SOMMES VICTIMES DE FORT MAUX DE TETE ,VOMISSEMENTS,DES CRACHATS DE SANG MELANGE A DES GLAIRES JAUNE .J AI PASSE IRM ET SCANER A MA FILLE CAR ELLE FAIT INFECTION SUR INFECTION DES SINUS.NOUS HABITONS LE LOGEMENT DEPUIS AVRIL 2010 ET SUBISSONS DES INAHLATIONS D AIR VICIES CIBLE SUR PLUSIEURS APPARTEMENTS DE LA RESIDENCE DANS UN MEME ETAGE MAIS QUI NE SONT PAS TOUS HABITES CONTINUELLEMENT;NUL N ARRIVE A RESOUDRE CES PROBLEMES.JE NE SAIS A QUEL SAINT ME VOUEE CAR EVIDEMENT CES ODEURS NE SONT CONSTENTES QUE QUAND JE FERME LES BAIES VITREES DE MON APPART .PENSEZ VOUS QUE NOS PROBLEMES DE SANTE PUISSENT PROVENIR DE CES INHALATIONS?Y A T IL UN SERVICE QUE JE PEUX CONTACTER POUR CELA ?Y A T IL DES ANALYSES PRECISES A FAIRE SUR NOUS DEUX POUR DETECTER SI NOUS NE SOMMES PAS CONTAMINES PAR QUELQUES CHOSES QUI NOUS PROVOQUERAIT TOUT CECI?J HABITE ST MARTIN DANS LES ANTILLES FRANCAISE ET NOUS N AVONS SUREMENT PAS LES STRUCTURES ICI ADEQUATES POUR ANALYSER TOUS CES PROBLEMES MAIS SI VOUS CONNAISSER UNE ADRESSE FAITES MOI EN PART.CORDIALEMENT MELLE YAOUANC

4. Tiémélé 28/01/2012

Mme, toutes nos excuses pour le long silence. Nous comprenons combien vous souffrez. Nous voudrons avoir certaines informations pour mieux vous satisfaire. Y-a-t-il des gens de votre entourage immediat qui souffrent des mêmes maux que vous? Sinon vous devriez vous soumettre à des examens à la recherche de parasites. Si vous toussez il est indiqué que vous demandiez aussi des examens de crachats à la recherche de bk. sinon une numeration formule sanguine qui presenterait une formule à prédominance polynucléaire éosinophile pourra nous orienter sur une parasitose. Des examens de selles pourraient vous aider.

5. nowok 10/02/2012

Bonjour, en France aujourd'hui les gens peuvent jeter des grains de "mort aux rats" par la fenêtre (pour tuer les oiseux),les grains repandus sur la neige finissent donc dans l'eau et le sol!!! Ma terrasse et recouverte depuis ce matin de mort aux rats!
J'ai signaler les faits a la police qui refuse ma plainte,j'ai telephoné a la Dass,au syndic de mon immeuble et personne et venu ni constater ni nettoyer le poison!Donc ont peu pollué a la mort aux rat! Il faut qu'une personne s'empoisonne pour que les autorités agissent,? Enfin voila je c'est vendredi personne a nettoyer ce poison ,on va passé le week end et la mort aux rats sera bien repandue autour de l'immeuble.


6. kouame tiemele 06/05/2012

Madame; dommage que ceci se passe en Europe. Saisissez le service hygiène de votre ville pour une depollution environnementale.

7. Pamphile Gauthier ABRAHAMS KIKOUNOU 19/11/2012

Bonjour!!!
Je suis Pamphile Gauthier ABRAHAMS.K , élève du lycée Savorgnon de Brazza en terminale C et je me suis énormément intéressé à cette filière appellée: Hygiène,Sécurité Envirennementale( HSE ).Sur ceux , j''aimerai bien avoir plus de détails ou d'informations possible consernant cette dernière S'il Vous Plait

8. agayas (site web) 22/11/2012

bonjour,

je travail actuellement sur mon mémoire qui a pour thème : L'analyse de la gestion des risques dans la distribution des hydrocarbures à Dakar. j'aimerai que vous me donnez quelques orientations par rapport à ce sujet.

cordialement

9. tiemele 19/12/2012

M GAUTHIER, l’Hygiène et Sécurité Environnementale est en un mot une science permettant de gérer les dangers et risques auxquels sont exposés les populations d'un territoire donné. Elle permet d'assurer la prévention des maladies. C'est aussi une discipline de la médecine préventive.

Quant-à AGAYAS, Pour étudier les risques liés à la distribution des hydrocarbures, il faut tout d'abord chercher dans la littérature les risques liés aux hydrocarbures. Rechercher principalement le temps d'exposition minimum. Ensuite, rechercher les différentes situations de risques en sachant auparavant les voies d'exposition c'est à dire les voies d'intoxication par exemple ( olfactive, buccale, tactile). Merci et vous pouvez me joindre au tiem1@live.fr pour d'autres informations.

10. Désiré NSOBANI LUKELO 18/08/2014

Je suis infirmier hygiéniste et j'ai aimé votre site. Courage! J'aimerai échanger avec vous

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

le Génie en laboratoire médical, est un spécialiste concepteur de stratégies et de méthodes pour le perfectionnement des prestations dans les laboratoires médicaux.Il est douillé en matière de laboratoire. Il est un expert-consultant dans le domaine de la biologie technique.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site